AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Arpèges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arpèges   Mer 20 Fév - 17:41

Désolé si ce n'est pas toi... Je ne sais pas quand tu as pris des cours avec Cullaz, moi c'était tardivement, quand le CIM a ouvert, alors qu'il enseignait depuis quelques années déjà (cours privés, Ecole française de guitare). Quoi qu'il en soit, Berklee jazz ouvre en 1957. William Leavitt, qui avait accompagné Ella au début des 50' y enseigne à partir de 1965, on connaît mieux certains de ses élèves... Au moment où Cullaz enseigne, du moins pour le jazz, je pense que les fameuses méthodes de Leavitt étaient déjà sur le marché français. Cela dit, c'est vrai que dans les bacs des librairies musicales, concernant la guitare de jazz, en français, il y avait un tas de merdes, qui trimbalaient en plus pas mal de conneries sur le nom des accords, les grilles de standards... Il y avait la Mickey Baker (disparu l'an dernier) qui émergeait un peu, mais bon, on était loin de Cullaz, c'est vrai.

J'ai le plus grand respect pour Cullaz. Les "Guitars unlimited", c'est davantage un travail d'arrangement, et de lecture... J'aime bien ce que fait Cullaz dans les disques d'André Hodeir, mais c'est écrit... Cullaz avait, par dessus tout, une oreille hors du commun, et c'est pourquoi je pense qu'il n'avait pas besoin de Gilson pour savoir ce que faisaient les guitaristes américains de jazz depuis la fin des années quarante, quand ils adaptent le bebop à la guitare, au-delà de Charlie Christian (et de Django). Il me semble que Raney était un des plus avancés harmoniquement, un des plus audacieux parmi les très connus. Il y avait tant de pistes dans les années cinquante, entre expérience d'avant-gardes après Tristano, 'troisième courant', tout ce que faisaient Mulligan, et surtout Jimmy Giuffre (chez les deux, la participation de Jim Hall, très en avance, comme le notera Metheny). Jim Hall qu'on retrouve dans des expériences avec (ensemble !) Ornette Coleman, Eric Dolphy, Bill Evans, La Faro, en 1960 !

À la réflexion, mais je n'ai pas vérifié dans ma bibliothèque, où j'ai archivé les théories de Gilson vendues au CIM, il me semble qu'il y avait un fascicule d'adapatation de ses théories à la guitare, et je suppose que là, c'est au contraire Cullaz qui a formulé les solutions guitaristiques aux idées de Gilson. Mais de mémoire (je peux me tromper, et je n'ai pas le 4ème volume de Cullaz), il n'enseignait pas les concepts de Gilson, mais des choses devenues standards grosso-modo dans l'esprit be bop, qui avait été didactisées, c'est-à-dire en partie édulcorées, académisées. Gilson avait systématisé des trucs d'une façon, à mon sens, plus mathématique que vraiment musicale, y compris en disant des conneries relativement aux notes supposées bonnes harmoniquement, dans la mesure où tout cela est de la fumisterie, dans le tempérament, comme l'a montré Daniélou dès les années 50. Donc la musique de Gilson est intéressante en elle-même, mais c'est une impasse, encore plus courte que le dodécaphonisme, car à prétention malgré tout "tonale". J'ai qq disques de Gilson avec Chautemps, Lubat au vibraphone, Ponty, au début des années soixante, je trouve ça vraiment très réussi, même si Gilson est un peu lourd, comme pianiste (il swingue autant que Brubeck ;-)

Quant à ce qu'on appelle musique modale, depuis le tempérament avec l'écrasement des modes mélodiques sur le tempérament, dans la mesure où il faut des accords pour entendre où l'on va, où mène chaque note, on arrive aussi à un truc batard, qu'on baptise musique modale, mais qui, sauf rare exception (Coltrane, Dollar Brand, Mc Laughling...) fabrique de la soupe au kilomètre. Je pense qu'un des derniers avatars en est le prétendu nouveau génie de la trompette, Ibrahim Maalouf.

Le mélange des deux, quand il débouche sur l'enseignement de l'harmonie/improvisation par les supposés "modes" dorien, aéolien etc est une aberration, un monstre, dans la musique où soit il est mal digéré et donne des jeu en gamme chiatiques, soit il est digéré, et on en a pas besoin pour jouer, soit qu'on ait assez d'oreille, soit qu'on ait une véritable connaissance harmonique fondamentale. Bref, on a fait d'une facilité mnémotechnique plus qu'un procédé, un concept musical... et donc, pour revenir à Cullaz, au moins il nous a épargné ça.

Quant à Van Eps, ça ne ne situe pas du tout dans le même style de guitare. C'est destiné à jouer de façon polyphonique, pianistique ("lap piano"), donc ça se développe sur la base de triades (ouvertes ou fermées), d'intervalles, que l'on vient compléter par les morceaux de gamme au dessus, au-dessous, et à l'interieur en montant et en descendant, comme on le voit sur les video. Aucun des grands guitaristes de jazz, connus pour leur jeu en sigle line, ne passe par cette technique, et Van Eps n'y apporte rien, dans la mesure où sa base harmonique est traditionnelle (majeur, mineur harmonique et mélodique) et que l'impression de modernité n'est due qu'à son système de chromatismes. On mon avis, le style innové par Jimmy Wyble ( je ne parle pas de ce qu'il en fait, mais des possibilités qu'il offre) est plus ouvert... pas étonnant que lui aussi soit passé (comme Farlow) chez Red Norvo.

Un très grand pédagogue (et guitariste) est Howard ROBERTS, un peu plus âgé que Cullaz, et qui créera le Guitar Institure of Technologie. J'ai qqunes de ses méthodes, achetées en 1978, qui datent de 1971.
Revenir en haut Aller en bas
stan_fr
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 4798
Age : 66
Localisation : Nantes, France
Date d'inscription : 21/01/2010

MessageSujet: Re: Arpèges   Mer 20 Fév - 20:13

J'ai pris des cours avec Pierre entre 72 et 75 ... Il n'avait pas qu'une super feuille, c'était aussi une grand technicien, un fabuleux lecteur et quelqu'un de modeste que tout le monde respectait !

Oui, les Guitars Unlimited c'est de l'arrangement, mais Duke Ellington, Basie et bien d'autres aussi (au sens où 90% de ce qu'ils jouent est écrit) ...

Raney était certainement le plus avancé harmoniquement à son époque (il y avait quand même eu E. Lang, C. Christian, K, Kress avant ...), je me souviens d'un concert qu'il avait donné en solo à Paris (dans une église où il y avait le tout Paris de la guitare) c'était impressionnant (même si j'ai passé les deux heures à me demander quel morceau il jouait ...).

Les méthodes de guitare de Jazz que j'ai aussi connues (Leavitt, Baker ...) je n'y comprenais rien pour moi c'était des suites d'exos sans que j'en saisisse le sens, je suis sans doute trop fainéant mais je trouve plus simple de dire que la tierce doit aller vers la septième et inversement que de laisser deviner la chose !** (et je ne parle pas de la conduite des autres voix). Si je me souviens la méthode de Pierre ne le disait pas plus mais de mémoire elle avait pour titre Techniques pour guitaristes ... et non Méthode de Guitare de ...

** il y a eu énormément de progrès dans ce domaine (et c'est peut-être lié une pléiade de bons guitaristes de tous styles).

J'arrête là mes rabâchages d'ancien combattant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arpèges   Mer 20 Fév - 20:49

Oui alors ça explique, c'était dix ans plus tôt que moi, et je n'avais pas encore de guitare, ou si peu. Et je partage ton avis as Pierre Cullaz, Son bouquin s'appelle ... pour guitaristes de tous styles, sauf erreur. Raney je l'ai vu qqs années plus tard en club chez pas où, devant moi à deux mètres, une grande émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arpèges   Mer 20 Fév - 21:07

stan_fr a écrit:
Pas uniquement sur les arpèges (mais un peu de h.s. pour une fois c'est pardonnable) : j'ai emprunté à la médiathèque une "méthode" qui me paraît sympa pour les gens qui comme moi aiment bien picorer à droite à gauche : Guitaristes chez Outre Mesure.
ça m'a l'air très intéressant, et en plus les guitaristes qui ont participé à cet ouvrage me "parlent" drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arpèges   Mer 20 Fév - 21:24

Je vais me le procurer. Chez Outre-Mesure, jamais déçu, que ce soit Paczynski g. - histoire de la batterie de jazz, vraiment passionnant et plus éclairant que nombre d'ouvrages sur l'histoire du jazz par des non musiciens, ou Goyone sur le rythme (j'ai essayé un peu pour gagner en indépendance, un moment où je tâtais des congas).
Revenir en haut Aller en bas
Karmatotal
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1582
Age : 56
Localisation : Devant mon écran
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Arpèges   Mer 20 Fév - 22:57

stan_fr a écrit:


Les méthodes de guitare de Jazz que j'ai aussi connues (Leavitt, Baker ...) je n'y comprenais rien pour moi c'était des suites d'exos sans que j'en saisisse le sens, je suis sans doute trop fainéant mais je trouve plus simple de dire que la tierce doit aller vers la septième et inversement que de laisser deviner la chose !** (et je ne parle pas de la conduite des autres voix). Si je me souviens la méthode de Pierre ne le disait pas plus mais de mémoire elle avait pour titre Techniques pour guitaristes ... et non Méthode de Guitare de ...
.

+1000

Je suis totalement d'accord avec ça : "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement / Et les mots pour le dire arrivent aisément"

Personnellement, je suis de la "3ème génération" puisque j'ai pris des cours ( environ 10 ans et j'y retourne encore une ou deux fois par an !) avec un guitariste (pro) qui a été l'élève de Pierre Cullaz (et qui a la même opinion que toi sur le bonhomme) puis avec Eric Boëll au début des années 80.
Revenir en haut Aller en bas
http://karmatotal.unblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arpèges   Jeu 21 Fév - 12:54

Patlotch a écrit:
Je vais me le procurer ...
Moi itou : j'espère que ça va me "rebooster" (pardon pour l'anglicisme), car j'ai eu un gros "coup de mou" dernièrement, en jouant avec un copain : thèmes énoncés maladroitement, technique un peu faiblarde, renversements d'accords approximatifs ... ça sent la démotivation !

Deux solutions : soit je vends tout mon matos, soit je m'astreins à bosser plus rigoureusement study

J'opte pour la 2nde solution : je vais donc commencer par me débarrasser de tout plein de partitions / bouquins / méthodes qui ne me servent à rien -sinon à m'éparpiller, pour ne garder que ce qui m'est utile pour bien bosser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arpèges   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arpèges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Exercices d'arpèges avec onglets
» Travail des arpèges à la basse !
» Gainsbourg - en arpèges - je suis venu (progression)
» L'aigle Noir (Arpèges + Accords)
» Arpèges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guitar & Jazz :: Théorie et technique-
Sauter vers: