AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Résos (Dobro - National)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Les Résos (Dobro - National)   Dim 8 Nov - 15:31

On en parle beaucoup, de manière un peu disséminée, doc, un topic pour rassembler tout ça.
Beaucoup sont tentés, sans oser franchir le pas. Un peu à raison, on a surtout dans l'oreille un son le peu "casserole" (adoré par certains) du vieux blues au slide ou alors la musique un peu basique des rednecks avec un son un peu banjo...

En fait, c'est essentiellement une vraie guitare à laquelle on a simplement ajouté un amplificateur mécanique.
Cet ampli donne une couleur particulière en plus de la puissance, mais cet instrument est tellement typé que tout est fait du point de vue réglages ou choix techniques pour le cantonner dans ses styles dédiés.
Je suis de plus en plus persuadé qu'il y a moyen de jouer de tout là-dessus, en employant cette qualité sonore particulière.
A quand un grand luthier qui va imaginer une "vraie" guitare acoustique avec un réso? une guitare qui sera utilisable comme toute autre, sans bottleneck, en accordage traditionnel...

En attendant, c'est toujours intéressant de savoir comment ça fonctionne, quels sont les différentes techniques de construction et les empreintes sonores qui vont avec...
Je rappelle aux petits luthiers du forum, que sur une base d'acoustique bon marché, ce n'est pas très compliqué à réaliser: bien sûr, le manche est primordial, là c'est plus difficile à trouver d'occase pas cher, mais pour le reste: le cône fait 90% du son donc, aucun soucis de faire un corps en massif de grand luxe ou en caisse à oranges: là; l'esthétique et les goûts personnels interviendront, mais ça n'aura qu'une faible incidence sur le son...

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Dim 8 Nov - 15:34

Interview de Ed Dopyera par Richard Gellis (professeur de musique, Pennsylvania University) en 1975
Ed Dopyera est un des 3 frères inventeurs du système.

"J'ai visité, en Janvier 1975, l'usine DOBRO [DOpyera BROthers] à Long Beach, Californie. Luthier, je réparais et restaurais depuis longtemps des guitares National et Dobro: je souhaitais me documenter davantage sur l'histoire et la fabrication des ces instruments. En Mars de la même année, je suis revenu dans l'usine, pour rencontrer Ed Dopera, qui fut, avec ses deux frères Rudy et John, le créateur des National. Le neveu d'Ed, Ron Lazar, qui dirige aujourd'hui la société Original Musical Instruments (OMI), fabricant des guitares National et Dobro, participa également à l'interview.


Richard Gellis : Quand et où avez-vous commencé à produire des instruments à amplification acoustique ?
Ed Dopera : John, Rudy et moi possédions un magasin de musique à Los Angeles, à l'enseigne des "DOPYERA BROTHERS". En 1923, Rudy et John fabriquèrent un modèle de banjo à résonateur, sous notre label. Comme les gens avaient du mal à prononcer notre nom, nous avons supprimé le "y", cette même année. En fin de compte, nous avons appelé "National" nos nouveaux instruments, parce que c'était plus facile à retenir - aucun rapport avec les États-Unis, nous avons en fait pris le nom d'une gamme de voitures de sport Chrysler de l'époque...


Richard Gellis : Quand avez-vous fabriqué la première steel guitar ?
Ed Dopera : Fin 1925. Elle a été commercialisée en juin 1926. Elle est devenue populaire en 1927 et a acquis une diffusion mondiale. Nous l'avions fabriquée avec un manche carré, pour suivre la mode de la musique Hawaiienne. Sol Hoopii fut l'un des premiers musiciens professionnels à l'adopter. Rudy a fabriqué à la main le premier modèle "27".

Richard Gellis : Quand fut fabriqué le premier modèle à simple résonateur ?
Ed Dopera : Il a été conçu et mis en vente en 1929. Les clients souhaitaient un modèle moins cher, avec un manche rond. Le modèle à triple résonateur était très cher pour l'époque, aussi, très peu de ces modèles furent-ils fabriqués avec des manches ronds; on en fabriquait uniquement sur commande du client. Nous avons fait plus de 100 000 National à triple résonateur et manche carré mais seulement une douzaine à manche rond. Après le milieu des années 30, nous n'avons fabriqué que très peu de modèles à triple résonateur : notre guitare Hawaiienne électrique était devenue beaucoup plus populaire.

Richard Gellis : Pourquoi les caisses des anciens modèles National étaient-elles fabriquées dans différents métaux ?
Ed Dopera : Les caisses des modèles Duolian et Triolian étaient en tôle (plaquée de plomb) peinte. La guitare "style O" était en bronze (70% cuivre, 30% zinc) nickelé. Le modèle "S" était en laiton (70% cuivre, 18% nickel et 12% zinc). On utilisait chaque type de métal en fonction de la décoration : on imprimait des scènes Hawaiiennes au jet de sable sur les modèles "O" alors que les modèles "S" étaient gravés, le métal étant plus tendre.

Richard Gellis : Les différents métaux utilisés ont-ils une influence sur le son ?
Ed Dopera : La sonorité dépend uniquement du résonateur. Le son d'une National change à l'usage, au fur et à mesure que le résonateur s'aplatit. C'est ce qui différencie un Dobro neuf, à caisse métallique et une vieille National. On les "rôde" comme n'importe quelle guitare acoustique.

Richard Gellis : On a l'habitude d'écrire, à propos des guitares National, que les modèles Duolian sont gris alors que les modèles Triolian sont "sunburst". J'ai pu constater que c'était faux dans de nombreux cas et que la véritable différence entre ces modèles est la meilleure qualité de manche de la Triolian. Qu'en est-il ?
Ed Dopera : C'est vrai, pour la Triolian et les modèles ultérieurs, nous avons employé de l'acajou et de l'érable. Les modèles bas de gamme avaient des manches en aulne de Californie ; les modèles Regal avaient des manches en basswood, un tilleul de la région de Chicago.
On pouvait, de même, réaliser trois finitions différentes en trois ans. Nous exposions dans les salons en essayant, à chaque fois, d'introduire des nouveautés. La Duolian a eu, d'abord, une finition craquelée : on grattait la laque neuve avec une pointe. La Triolian était, à l'origine, peinte en brun mais nous avons réalisé différentes finitions sur ce modèle. Sur quelques unes, on imitait le grain du bois (acajou ou noyer) en les peignant à la main avec un pinceau.

Richard Gellis : Aujourd'hui, vous utilisez des bois de meilleure qualité pour vos manches...
Ed Dopera : Nous n'utilisons plus que de l'érable. Tous les modèles à 14 frettes sont en érable dur, de la côte Est ; pour les modèles à 12 frettes, nous employons de l'érable de la côte Pacifique. Nous avons éliminé l'acajou, car il n'est pas aussi rigide que l'érable : c'est un bois stable et facile à travailler mais l'érable est plus rigide. Depuis que nous taillons nos manches à la machine, nous n'avons plus de difficultés pour travailler ce bois. Dans les manches ronds actuels, nous ajoutons également une tige réglable, pour le raidissement.

Richard Gellis : Quand avez-vous mis, pour la première fois, un manche à 14 frettes sur une National ?
Ed Dopera : Pendant l'été 33. Nous utilisons, d'ailleurs, aujourd'hui, le moule fabriqué en 33 pour le modèle à 14 frettes.
Ron Lazar : Le modèle 90 d'aujourd'hui est la même guitare que celle que nous fabriquions en 33 . Nous produisons d'autres guitares métalliques, avec un résonateur de 10 1/2 pouces, mais le modèle 90 a le résonateur original, de 91/2 pouces.
Ed Dopera : Tous les Dobros à caisse bois que nous fabriquions avaient un manche à 12 frettes. Nous n'avons mis un manche à 14 frettes qu'à partir de 1963. Tous les "Dobros" à 14 frettes d'avant guerre étaient fabriqués par Regal, à Chicago.

Richard Gellis : Quand la marque Regal est-elle apparue ?
Ed Dopera : Pendant l'été 32. Nous fabriquions pour eux toutes les parties résonantes, résonateur, chevalet et plaque de protection ; ils fabriquaient les caisses et les manches. Regal a fabriqué des milliers de "National" et de "Dobro". Le "Dobro" Regal n'avait pas de cylindre intérieur pour soutenir le résonateur : c'était un modèle bas de gamme bon marché. Ce cylindre est nécessaire dans un Dobro. Dans la National, nous utilisons un anneau de suspension pour soutenir le résonateur. Nous fournissions Seal & Montgomery Ward, jusqu'à ce que Regal nous prenne le marché. Nous avons fabriqué quelques Dobros sans cylindre mais il s'agissait de modèles très bon marché, diffusés sous un autre nom.

Richard Gellis : Regal a fabriqué quelques "Dobros" avec un résonateur en étoile. Ces modèles avaient des bords recourbés, comme un violon. Y a-t-il eu des modèles National de ce type ?
Ron Lazar : Les guitares Regal à caisse métallique étaient des copies de Dobros. Toutes les guitares National ont un résonateur conique. Tous les Dobros ont un résonateur en étoile. Les guitares métalliques Dobro avaient des bords arrondis (type violon) alors que les guitares National étaient soudées. Aucune guitare National n'avait un résonateur de Dobro et aucun Dobro, en bois ou en métal, n'avait de résonateur à cône. Aujourd'hui, c'est pratiquement la même chose : alors que nous fabriquons des guitares à caisse métallique avec un résonateur en étoile, nous ne mettons jamais de résonateur à cône dans une guitare à caisse bois.

Richard Gellis : Pourquoi les bords étaient ils courbés sur les Dobros métalliques ?
Ed Dopera : Les guitares National étaient soudées. Elles se dessoudaient très fréquemment : environ 20% étaient rebutées après polissage, car la chaleur de la polisseuse les faisait éclater. Aujourd'hui, nous utilisons la soudure à l'arc pour assembler le métal, c'est beaucoup plus solide, mais ce procédé n'existait pas à l'époque.

Richard Gellis : Comment étaient fabriquées les caisses métalliques ? En deux ou trois parties ?
Ron Lazar : Les modèles à triple résonateur étaient, au départ, en trois parties (table, dos et éclisses). Les modèles Duolian avaient une caisse en deux parties : les éclisses étaient obtenues par pliage de la table et soudées au dos. Quand nous avons fait le moule pour le modèle à 14 frettes, en 1933, nous avons fait le contraire.

Richard Gellis : La plaque de la table sert à protéger le résonateur ; y a-t-il une raison particulière à la variété de modèles de plaques rencontrées sur les anciennes National ?
Ed Dopera : La plaque originelle a été conçue pour permettre au son de sortir. Rudy a découpé la première (sur le modèle 27) à la main. Quand nous avons sorti les modèles "Duolian" et "O", ils avaient, au départ, une plaque trouée comme une passoire. On changeait les motifs pour plus de variété sur les étagères des magasins, pour des séries personnalisées pour les écoles, ou sur demande. Par exemple, l'École Nationale de Musique nous en commandait 50 par mois.

Richard Gellis : Possédez-vous toujours les moules originaux du modèle National à triple résonateur ?
Ed Dopera : Non, nous avions une grande variété de moules avant guerre. Nous avons dû fermer, au début de la Seconde Guerre Mondiale, à cause des priorités gouvernementales sur les matériaux et des restrictions sur les métaux. Rickenbacker fabriquait les caisses et a, donc, récupéré les moules ; ne sachant pas s'ils seraient à nouveau utilisés un jour, ils en ont prélevé des morceaux, au fur et à mesure de leurs besoins. Quand nous les avons récupérés, après la guerre, il manquait de nombreuses pièces. Cela reviendrait beaucoup trop cher de les fabriquer à nouveau aujourd'hui.
Ron Lazar : Le seul moule qui nous reste est celui de 1933, fabriqué pour la Duolian. Fabriquer une guitare à triple résonateur, coûterait aujourd'hui plus de $100 000, rien qu'en outillage...

Richard Gellis : Saviez vous quels musiciens utilisaient vos instruments, dans les années 20 et 30 ?
Ed Dopera : Nous ne savions pas qui utilisait nos produits. Nous étions dans les affaires pour fabriquer des instruments et nous n'avons jamais donné de guitares aux musiciens célèbres. Les seules guitares que nous ayons données, le furent à Sol Hoopii et à son cousin. Sol Hoopii était un musicien hawaiien internationalement connu; il nous avait demandé de lui fabriquer un modèle à triple résonateur avec son nom gravé sur la table. Nous le lui avons donné; trois semaines plus tard, il est revenu avec son cousin, pour qui nous avons fait une guitare à manche rond. Un mois plus tard, nous avons retrouvé cette guitare dans une boutique de prêteur sur gages; à partir de ce moment là, nous avons juré de ne plus jamais donner d'instrument. Les professionnels jouent sur nos guitares car ils aiment nos produits. Dans les années 30, de nombreuses stars d'Hollywood utilisaient nos guitares mais c'était aussi dû au fait que nous étions voisins. Nous utilisions leurs photos dans nos publicités. Des gens de chez Gibson ont visité notre usine, à l'époque ; ils nous ont demandé comment on s'était débrouillé pour que les stars du cinéma adoptent nos instruments: je leur ai répondu "juste parce qu'ils aiment nos produits". Nous avons alors liquidé toutes nos actions Gibson et Martin.

Richard Gellis : Combien produisiez vous les premières années ?
Ed Dopera : Avant l'été 34, quand nous avons fusionné dans la société National-Dobro, National sortait entre 38 et 42 instruments par jour (ukulélés, banjos ténors, banjos et guitares). Dobro produisait entre 18 et 24 guitares par jour. Après la fusion, nous avons augmenté notre capacité de production et déménagé vers des locaux plus grands. En 36-37, nos meilleures années, nous produisions entre 68 et 70 instruments par jour. Dobro, dans sa première année d'activité, sortait 7 à 8 instruments par jour. En 36-37, nous faisions 30 à 32 Dobros par jour.

Richard Gellis : Les guitares à caisse métallique sont-elles faites pour un certain type de musique et le Dobro pour un autre ?
Ron Lazar : Aujourd'hui, la plus grande confusion règne dans le public. Beaucoup pensent que Dobro et National, c'est la même chose. Une National est fondamentalement un instrument à caisse métallique, bien que nous ayons fabriqué, pendant la Dépression, quelques instruments bon marché, à caisse bois. Tous les Dobros, actuels et anciens, ont un résonateur en étoile. Pour jouer du blues au bottleneck, il faut une guitare métallique, avec un résonateur à cône type National. Le Dobro est fait pour la country music; c'est-à-dire, le Dobro en bois, avec le résonateur en étoile. Nous ne mettons plus, aujourd'hui, de résonateur à cône dans une guitare à caisse bois car le son n'est pas clair et est assourdi.

Abandonnée, puis reprise en 1960 par la société "Mosrite" puis par la société OMI, la manufacture appartient aujourd'hui (1975)à Gibson.

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Dim 8 Nov - 15:45

Je remets un post paru il y a peu sur les types de résos:


es résos:
en gros 3 systèmes:
- Tricônes: 3 petits résonateurs (15 cm) disposés en triangle, un sillet en T reposant aux pointes des 3 cônes.
inventé par John Dopyera (les années 20). commercialisées par la société National à partir de 1927

Le système a été transformé ds les années 30 en adoptant 1 seul cône:
- Single cône National: + grand (24 cm) avec le centre qui ressort et sur lequel est posé (collé) un sillet en bois appelé biscuit

- Sigle cône Dobro: à la suite de désaccords avec National, les frères Dopyera ont fondé leur propre société, DOBRO ( DOpyera BROthers). Ne pouvant exploiter leur propre brevet, ils inventèrent un système légèrement différent : le cône est inversé (concave : le centre s'enfonce), le sillet est inséré dans un montant en forme d'étoile ou d'araignée ("spider") dont les pattes reposent sur les bords du cône : c'est le spider.

Donc, en gros: le tricône est presque toujours une guitare tout-métal (certains modèles en bois)
Le réso"biscuit" est le National
Le réso "spider" est le Dobro
Mais il existe maintenant des National avec spider et des Dobro avec biscuit

le single cone "biscuit" est reconnaissable au coverplte percé de petits trous ronds, le spider avec des trous allongés en éventail
Il y a des résos à manche rond ou à manche carré, jouables à plat ce manche permet de gros tirants et offre plus de stabilité.

Le système spider repose sur un soundwell: cylindre en bois percé de trous et faisant +/- l'épaisseur de la guitare
Le système biscuit repose sur un anneau fixé à la table, celle-ci reliée au fond par des "âmes" comme le violon

SON:
Un réso tout-métal a un son très typé, très beau, mais trop limité à mon goût
Un réso avec le système spider a plus de sustain et donne un son plus métallique que celui avec un biscuit qui est plus chaud

Mais bien sûr, à qualité égale: un ier prix Harley Benton donnera un son de ... merde.

La qualité du cône est primordiale (je suis bien placé pour le savoir, en ayant essayé plusieurs) les aiguës sortent du cône et ces aiguës "font" le son d'un réso...
comme je l'avais indiqué, un cône National est beaucoup plus fin et moins lourd qu'un cône chinois, rien qu'en le manipulant, on sait que le son sera bien plus intéressant...

Bon si j'ai fait des erreurs, merci de me corriger...




-`Le système TRICONE: le coverplate, les cônes , le "T" qui joint les sommets des cônes




- Le système SINGLE CONE BISCUIT: coverplate - cone - biscuit





- Le système SINGLE CONE SPIDER: coverplate - cône + spider - soundwell


_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass


Dernière édition par igor le Dim 8 Nov - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JeanBaptiste
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 8122
Age : 56
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Dim 8 Nov - 16:31

Super cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Syndesmo Jean
modérateur
avatar

Nombre de messages : 16710
Age : 66
Localisation : aude
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Dim 8 Nov - 17:04

ça c'est de l'exposé

_________________
http://www.myspace.com/tomsyndesmo
http://members.soundclick.com/tom+syndesmo
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/tomsyndesmo
Eric
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2799
Localisation : Eure 27
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Dim 8 Nov - 22:28

génial igor
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Mar 10 Nov - 21:16

DOBROS, RESOS AVEC SPIDER: REGLAGES:

Souvent le spider (l'araignée se trouvant sur le cône) est d'une qualité déplorable. Par exemple les branches qui normalement viennent en appui sur le bord du cône ne sont pas sur le même plan ou présentent des bavures.

Un spider est ne pièce en fonte d’aluminium, dont l’une des caractéristiques intéressante est sa rigidité compte tenu de l’énorme pression des cordes qu’il doit subir.
Cette pièce est livrée et installée dans votre instrument souvent très brute et parfois aucune branche n’est a la même hauteur.
Attention, la fonte d’aluminium casse!

Une méthode qui marche bien: le "Banc de contrôle " que l’ont peu aisément fabriquer: une pièce en métal largement plus large que le spider.

PREPARATION
Avec une lime plate , enlever toutes les bavures de fonderie , poser le Spider sur le Banc de contrôle et repérer les branches trop hautes (ou trop basses ). Les marquer avec un feutre.

HAUTEUR DES BRANCHES
Pour éviter casser, il faut chauffer. Chauffer au chalumeau (décapeur thermique) les branches qui ont été repérées, puis, avec une paire de pinces on arrive facilement à les faire bouger et à les approcher du point ‘’Zéro ‘’ ( le point de référence sur le banc de contrôle ) jusqu’à ce quelles soient toutes le plus possible au même niveau.

FINITION
Avec une lime plate mi-douce, on ajuste chaque branche par enlèvement de matière en commençant par la plus basse et en suivant l’ordre : Plus basse – Plus haute . Effectuer plusieurs contrôles. En procédant de cette manière, on va s’apercevoir que progressivement, toutes les branches vont venir plaquer avec précision sur le plat du banc.

SUPER FINITION
Avec une toile abrasive super-fine, on va polir chaque extrémité de façon à avoir un état de surface proche d’une rectification.
Le contrôle final est étonnant : Les branches sont exactement toutes sur le même plan de rectitude avec une réelle précision.
Il ne reste plus qu’à remonter l’ensemble Cône/Spider avec sa vis de réglage en veillant tout particulièrement à la tension de la vis.
Un conseil important : L’assemblage Cône/Spider doit être fait sans forcer sur la vis. Dès que l’on sent une résistance, on arrête. Il sera toujours temps de modifier ce réglage quand les cordes seront montées en tension et que l’ont aura joué les premiers accords pour peaufiner le son suivant son goût.
Voilà, çà paraît un peu compliqué et fastidieux, il faut une bonne dose de patience, un peu d’outillage, quelques précautions élémentaires, mais le résultat est - paraît-il ETONNANT! le son sera méconnaissable !!

Le SPIDER est un élément important : il transmet le son au cône via le chevalet. Si une (ou plusieurs ) branche n’est pas en contact avec le cône ou si toutes n’ont pas une tension uniformément repartie , cela pose indéniablement un problème sur le spectre musical qui s’en trouve affecté et va se traduire par une mauvaise reproduction des fréquences, graves, mediums,aiguës, d’où l’importance de son réglage.


.. Ceci est un condensé de trucs trouvés sur le net, donc NON TESTES, mais ça me semble tt à fait cohérent!

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
Ludo
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 7953
Age : 56
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Mar 10 Nov - 22:15

...Lorsque je vois tout celà, je me pose toujours cette éternelle question.....mais qu'est ce qui leur est passé par la tête aux frangins Dopeyra pour pondre un truc pareil.......





...Et en faire une gratouille...... ......
Revenir en haut Aller en bas
ibane
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 1508
Age : 54
Localisation : quatre vingt douze
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Mar 10 Nov - 22:39

Magnifique exposé Igor, personellement je prefère les réso en métal, et en blues le son un peu ''ferraille'' avec la voix qui va avec !
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 1:45

merci Ibane, ok avec toi pour les tout-métal, là encore, il y a plusieurs sortes de métaux employés et cela influe sur le son, je suis en train de déterminer dans quelle mesure tel ou tel métal donne tel son...
Eric,on en parlait récemment, National projette de sortir un tricone wood body en décembre. Wink Wink Wink

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 3:01

Encore une nouveauté National: Polychrome Triolian: j'aime!

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
Ludo
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 7953
Age : 56
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 6:25

.....Splendide.........
Revenir en haut Aller en bas
Syndesmo Jean
modérateur
avatar

Nombre de messages : 16710
Age : 66
Localisation : aude
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 10:23

une R8 S

_________________
http://www.myspace.com/tomsyndesmo
http://members.soundclick.com/tom+syndesmo
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que
certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/tomsyndesmo
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 10:58

lol! lol! lol!

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 2799
Localisation : Eure 27
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 17:27

Apparemment, nouvelle refonte du site Internet de National Reso-phonic : http://www.nationalguitars.com/

De nombreuses vidéos de test par Bob Bronzman en personne,
vidéos qui m'ont permis de constater que le modèle qui semblerait le plus adapté à mon utilisation est le M2, cité notamment pour sa versatilité: slide, fingerpicking, flatpicking, blues, jazz, swing...

Quelque part l'ancienne version du site était plus classieuse cependant...

Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 17:37

Entièrement d'accord avec toi, mais j'imagine qu'ils ont suivi la règle: "un site qui ne change pas meurt très vite"

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
JeanBaptiste
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 8122
Age : 56
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Jeu 12 Nov - 17:50

Vous avez le disque "West Coast Blues", sur réso, de Kenny Sultan ?
Je vous le met dans la cave si vous voulez Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 1:38

Oui oui oui! cheers

.. Un très beau lapsteel Dobro d'avant-guerre avec son ampli...


_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
JeanBaptiste
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 8122
Age : 56
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 3:24

Wow, superbe cheers
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 3:36

Moins beau, mais sympa quand même: un Bronson de 1940 (650€ toujours chez Great Guitars - Australia)


_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
JeanBaptiste
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 8122
Age : 56
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 10:40

J'aime bien aussi... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 10:48

Le petit ventilateur est sympa mais la pelle à enfourner est moins réussie, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
JeanBaptiste
Membre
Membre
avatar

Nombre de messages : 8122
Age : 56
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 11:14

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
igor
modérateur
avatar

Nombre de messages : 19256
Age : 103
Localisation : au sud du nord, au nord du sud, bref, au centre
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 12:10

Il est d'un classique!... eh JP, c'est pourtant de 1940, c't'engin... et puis, regarde bien: ce n'est pas une guitare! Very Happy Wink

_________________
If you hit a wrong note, then make it right by what you play afterwards...
Joe Pass
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   Ven 13 Nov - 12:21

igor a écrit:
Il est d'un classique!... eh JP, c'est pourtant de 1940, c't'engin... et puis, regarde bien: ce n'est pas une guitare! Very Happy Wink

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Résos (Dobro - National)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Résos (Dobro - National)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dobro/National Numerotation
» Achat dobro!
» Construction replique National
» Projet: Liste de musiciens jouant/ayant joué sur National
» Les Résos (Dobro - National)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guitar & Jazz :: Matos-
Sauter vers: